vendredi 26 mai 2017

A la manchotière

Les manchots Empereurs ont pour la plupart pondu leurs œufs et en ce moment se déroulent les passations: la femelle confie l'œuf au mâle qui le couve pendant qu'elle repart en mer pour ramener de la nourriture.
Pour cela elle doit retraverser la banquise, maintenant étendue à plus de 100 km vers le large! Elle ne reviendra pas avant le mois de Juillet! L'œuf est donc gardé bien au chaud par le mâle sous une "poche" au-dessus de ses pattes.

Ils se reconnaissent entre eux notamment grâce à leur chant, unique à chaque manchot. Élodie étudie ainsi les différents chants de couples qu'elle a auparavant marqués lorsqu'ils sont arrivés sur la manchotière. Afin d'étudier leur comportement, elle diffuse une bande son du cri de la femelle enregistré et attend la réponse du mâle correspondant. 
Ainsi, lorsqu'il entend le cri, le mâle sort de la manchotière et chante (on dit que le manchot "jabote") à son tour pour répondre, avec un cri qui lui est particulier. Élodie peut alors enregistrer cette réponse avec un micro unidirectionnel.

Certains manchots sont très curieux et n'hésitent pas à s'approcher de nous, parfois très près, pour nous observer.. L'ambiance au bord de la manchotière (qu'on a le droit d'aborder uniquement en présence de l'ornithologue) est vraiment spectaculaire!





Vue générale de la manchotière



Vue depuis l'île Rostand (appareil photo pour comptage manchots)



Vue lointaine (depuis île Rostand)



Haut-parleur diffusant le cri femelle



Élodie enregistre le mâle "marqué"



Élodie a un problème avec le micro...



Le mâle marqué a répondu - (on aperçoit l’œuf)



Un couple d'amoureux



Des Empereurs curieux m'approchent..

mercredi 24 mai 2017

C'est parti !

Crédit affiche : Serge Fuster (DISTA)
Crédits affiche : Serge Fuster (DISTA)
L'épisode de vent catabatique a balayé la surface de la banquise des tas de neige tombée ces derniers jours. La glace est donc vive et assez homogène, en tout cas suffisamment pour pouvoir faire un nouveau semi-marathon, cette fois-ci sur la glace directement.

Départ à 11h sous un ciel peu nuageux et sans vent (-18°C sous abri), soit de très bonnes conditions de course ici...!

dimanche 21 mai 2017

Surprise matinale


Petite surprise ce matin en allant travailler, une belle aurore australe s'est produite peu avant le lever du jour. Ayant toujours l'appareil photo à portée de mains, j'ai pu capturer quelques images de ce magnifique spectacle depuis le bâtiment météo.

De quoi se mettre en forme pour la journée, avant un nouvel épisode catabatique attendu dans l'après-midi et soirée...




Le jour se lève bientôt...